Nadja – Truth Becomes Death

22/09/2009

Comment convaincre des potes un tout petit peu hermétiques (completement fermés) au drone que Sunn O))) c’est pas chiant (totalement impossible) et surtout que c’est pas représentatif, qu’on peut écouter un album de drone entier sans finir par terre en train de baver, les oreilles en sang? On peut essayer de leur faire écouter Nadja, duo canadien donc excellent emmené par Aidan Baker, qui s’amuse à alterner gueulantes et ballades avec des guitares qui suivent la voix, douces et reposantes puis saturées et écrasantes (on est pas loin d’un mélange entre Jesu et The Angelic Process, le tout recouvert de sirop d’érable). Le binôme à eu la présence d’esprit d’ajouter une batterie à ses composition depuis quelques albums, ce qui lui fait faire un pas en avant vers l’auditeur et rend les dernieres sorties de Nadja beaucoup plus accessibles que les premières. Truth Becomes Death est un voyage à travers une tempete distordue d’une violence et d’une intensité qui n’a rien à envier aux mastodontes Drone/Doom. Il s’achève sur un repos bien mérité, 6 minutes d’une beauté complètement surréaliste. Evidemment, manquerait plus que le groupe ait volé son nom.

Pirater cet album!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :