Psykick Lyrikah – Des Lumières Sous La Pluie

06/11/2009

Psykick Lyrikah n’est pas comme les autres. Des Lumières Sous La Pluie, c’est l’art de cultiver cette différence, de rapper avec une autre violence, celle des mots qui trouvent leur sens loin des revendications sociales ou des histoires de rue qui font la gloire du rap français. C’est cette façon de donner du poids à chaque ligne, à tel point que chaque phrase trouve sa place dans ce monde gris, terne, urbain (« C’est un bloc de pierres abrasif ou certains sèment le rêve pendant que d’autres hésitent », Ma Ville). L’album est lourd, le beat lent, et le rappeur Arm nous envoie à la figure toute la violence accumulée pendant ces nuits solitaires pleines de livres, de rêves, de frustrations, et d’introspection. Critique, profond, brutal, le flow comme les textes assaillent l’auditeur pour le mettre face à lui-même, le recadrer au milieu de toutes ces apparences et de ces faux-semblants (« Et leurs vies, malgré ce qu’ils disent, se perdent tous dans leur confort, tous et puis s’tirent de ce monde fatigués, ereintés, tous lassés de voir cet homme médire et s’en féliciter », Vois). En écoutant Psykick Lyrikah tout devient futile, et pourtant si accessible, comme si on pouvait faire éclore tout cette noirceur contenue dans la nuit, la grisaille et le café des soirs d’hiver pour en faire l’oeuvre d’une vie. Alors on ferme les yeux,  on voyage dans un monde plein de souvenirs, de visions vaporeuses, dans cet univers cloisonné, celui d’un personnage introverti qu’on reconnaît sans trop de peine pour peu qu’on ait déja apprécié de troquer un peu de fête et d’alcool pour un peu de solitude et de rêve (« J’ai esquivé tellement de soirées, rayé tant de monde autour d’moi, seulement j’savais que j’voulais être seul, j’aimais être celui qu’on ne voit pas », La Sphère). A l’écoute de cet album, on a plus qu’une envie, laisser tomber les rôles et les apparences, frappé par cette osmose entre musique et paroles au milieu de cette obscurité poisseuse, derrière ces émotions retenues si longtemps qui ressortent le temps d’un album, ces émotions belles comme des lumières sous la pluie.

Pirater cet album!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :