Zu – Carboniferous

08/11/2009

Ca va faire un mois que j’écoute Zu et je suis toujours incapable de les décrire : c’est sans doute l’un des trucs les plus étranges que j’aie jamais entendu. Les noms de chansons cherchent leur expressivité dans le registre de la matière brute, de la mythologie grecque, germanique ou autres domaines aussi réjouissants. Autant dire alors que l’album porte déja, avant même qu’on écoute le premier morceau, une ambiance des plus morbide. Zu a un gout des temps primitifs et barbares où l’on s’égorgeait à la hache et au sylex, le tout rythmé par le joyeux son des tambours de guerre. Ca sent l’assassinat, le viol et la luxure, la bave, le sang, le foutre et la sueur. Bref, autant dire que pour écouter ce groupe, mieux vaut avoir le coeur bien accroché et pas de couteau à portée de main.

zu Servez-vous.

Et en apéritif.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :