Nostromo – Ecce Lex

17/11/2009

J’aime beaucoup Nostromo, c’est le genre de trucs qu’on peut faire écouter à ses potes réticents au « métal » en étant à peu près sur du résultat : « Arrête ça, c’est horrible ». Ca marche un peu comme Cannibal Corpse ou The Black Dahlia Murder en fait, sauf que Nostromo c’est génial, et que même si on l’a mis pour emmerder le monde, bah on est toujours un peu déçu que personne n’aime. Séparé depuis 2005, le groupe aura eu le temps en 4 albums de jeter un bon pavé dans la mare boueuse du Deathmetal en emmenant son Technical-Brutal-Death/Avant-Garde-Grindcore toujours plus loin, inspiré par Meshuggah ou The Dillinger Escape Plan plutôt que par Last days of Humanity, Vomitary (je ne connais pas, je juge au nom, mais je suis sur que vous aussi) ou autres joyeusetés Grindcore/Brutal Death (D’ailleurs je n’ai jamais compris la différence entre les deux styles, et je suis sur que vous non plus). Au fond on s’en fout pas mal, ces noms évoquent plus un concours de bite type « je joue un genre qui a un nom plus débile que le tien » qu’une classification rigoureuse, et on a pas les cheveux assez longs et la ceinture assez basse pour y participer. On va juste kiffer Ecce Lex, qui, s’il fallait le décrire, ressemblerait à Meshuggah et Napalm Death en train de copuler dans un film de Carot et Jeunet (si si, mais faut écouter pour comprendre). Ça blaste.

Pirater cet album!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :