Black Ox Orkestar – Nisht Azoy

03/01/2010

Il y a comme un crépitement de feu de camp, qu’on invente tout naturellement. Des voix graves sortent de l’ombre et affirment calmement leur présence. Nisht Azoy, ou un lent soupir tribal et mélancolique. Comme tout groupe de Yiddish qui se respecte, il laisse un goût d’est. Seulement, c’est différent cette fois. Il y la beauté dans son authenticité, loin des clichés du genre. C’est loin d’être festif, loin d’être mystifiant, c’est juste la vérité d’une bande de types qui jouent les yeux fermés en ondulant le buste. Black Ox Orkestar.

Oooo.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :