Aesop Rock – Labor Day

11/01/2010

J’ai enfin trouvé le courage d’écrire sur Labor Day, après un peu appréhension. C’est sur fond de flow impassible chargé d’émotivité que Ian Bavitz nous a pondu cet album en 2001. Ici les instruments dansent et oscillent, la basse commence langoureusement, puis frétille sur quelques notes plus aiguës. Des samples un peu criards pleuvent, tandis qu’un « Yes Yo » nous perfore le crâne. Ian Arrive, Calmement, et pose ses lyrics avec assurance, parfaitement soutenu par la basse.  Ce que j’admire chez ce rappeur, ainsi que chez Sage Francis, c’est leur faculté à rendre un flow (qui est par essence saccadé et monotone) parfaitement musical. L’univers de cet album est.. étrange, sonorités longues et douces nous emmènent dans l’espace, l’espace d’un moment puis on redescend avec de timides notes fades aux quelles s’ajoutent un beat, et c’est reparti, retour à la réalité, retour à la mélancolie, on pleure l’impuissance de l’Humanité. Cet album sent la tristesse d’un jour pluvieux ou l’on ne veut rien faire. Les instrus évoluent à différentes altitudes, et semblent enchainées, on aimerai qu’elles se libèrent, qu’elles puissent hurler leur frustration, mais l’explosion se fait attendre, et l’on reste dans cette ambiance pleine de tension qui ne se calme que pour changer de piste de lecture. Il reste cependant très beau comme l’ensemble de la production de Ian. Difficile à décrire avec des mots, sa musique rebondit énergiquement en criant la défaite dans des sonorités glacées, blanches, grisâtres. Un Saxophone lointain épaulé par un doux instrument à vent vient péniblement nous réchauffer, mais sans nous bercer d’illusions. La réalité est telle qu’elle est .  Cet album est beau, un enchevêtrement d’ambiances qui en créé une bien particulière. L’expressivité n’est pas issue de clichés, mais créée de toute part, et c’est en cela que j’admire le travail réalisé. Ce que j’en retient, c’est la gravité de l’ensemble, presque subliminale, je comprend le message sans pouvoir mettre de mots dessus, je vois les images sans les identifier. Un très beau voyage à réaliser, plongez y, faites en le tour, car l’album est bon de bout en bout.

La tracklist:

01. Labor
02. Daylight
03. Save Yourself
04. Flashflood
05. No Regrets
06. One Brick
07. The Tugboat Complex Pt.3
08. Coma
09. Battery
10. Boombox
11. Bent Life
12. The Yes And Y’all
13. 9-5ers Anthem
14. Shovel

Game Boy, Zelda, Link, LIEN!

Publicités

Une Réponse to “Aesop Rock – Labor Day”

  1. Gregoire said

    Ça donne envie en tout cas, je vais y jeter une oreille!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :