Psykick Lyrikah – Acte

09/02/2010

« Il a remonté la rue, tête basse, hésitant, fait 23 mètres, longé les murs, tout en cogitant… ». Premières paroles inédites d’ Acte qui consiste majoritairement en une adaptation de morceaux de Psykick Lyrikah qu’on connaît déjà par cœur, en version rock et assurée par Olivier Mellano (connu pour avoir bossé avec Miossec et Dominique A). On se retrouve le plus souvent avec des guitares lentes et saturées qui résonnent doucement, parfois plus fort, pour accompagner la voix d’Arm qui s’improvise chanteur sur certains morceaux et s’affirme poète sur tout l’album. On prend conscience des choses en oubliant leur sens, tout est aussi vaporeux qu’avant, mais moins urbain; la vie remplace la ville, et l’amour vient s’insuffler dans le tout. Sur fond de mélancolie, toujours. Le flow insistant du rappeur peut gêner au début, avant qu’on écoute, avant qu’on ne comprenne, dans cette foule de sentiments pas toujours faciles à saisir mais tellement expressifs qu’on en perd ses moyens. L’humilité est encore au rendez-vous, plus que jamais. On sort de cet album reposé, serein; comme à chaque fois avec le groupe, on partage ses émotions en ayant l’impression de se libérer d’un fardeau beaucoup trop lourd, on se laisse glisser sur ces sentiments retenus trop longtemps, sur lesquels Arm pose des mots pour les exprimer à notre place. On retrouve des morceaux du premiers opus qui ont été renommés (notamment « Des Lumières Sous La Pluie » devenue « Patience » ou « Trois Lettres Rouge Sang », morceau un peu trop à part dans le précédent album sublimé ici dans sa version « Rétines Larges »), comme quelques nouveaux, à l’image de « La Poursuite », certainement le plus marquant au premier abord, qui précède « L’aurore » tout simplement magnifique. Comme Des Lumières Sous La Pluie, impossible de décrire l’album seulement avec des mots. Et « Peu importe où se perdra l’âme, où se taira le drame, où s’mettra le temps tout petit à chercher où se cachera l’art, nourri l’essence dont l’absence attristera un ciel étrange dont l’éclat sera triste et ras… Il a raté quelques trains… Et il est resté là; l’air de rien… »

Pirater cet album !

Publicités

4 Réponses to “Psykick Lyrikah – Acte”

  1. lozimakk said

    Il était temps que tu apprécie à sa juste valeur cet album et que t’arrête de le comparer à noir désir. Au passage ton article est excellent. See yah!

  2. Tur said

    Oui, bon, ça va hein !
    Il est temps de passer à autre chose, c’est du passé ces comparaisons débiles ! (comme la B.O. de Samuraï Champloo, merveille des merveilles !)

  3. Fcp said

    Il m’est impossible de pirater l’album. Les serveurs sont soit disant toujours surchargés. Vous pourriez l’uploader sur un autre site ?

    • Tur said

      Gnnnnooon…
      Super dur de le trouver hors rapidshare en fait, j’y arrive pas trop. Il y a un an je crois, il était encore dispo sur Deezer, je pense pas que ça ai changé. Je reprend mon enquête, j’envoie un lien dès que j’en trouve un, mais je garantis rien…
      (Rapidshare marche mieux vers 4h du matin !)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :