Metallica – St Anger

01/06/2010

Parce qu’il est toujours plus facile de jouer la provocation, ça fait longtemps que j’ai envie d’écrire sur St Anger en l’annonçant comme de loin le meilleur album de Metallica. Évidemment, c’est un peu facile de préférer cette tache au reste de leur discographie quand on est pas du tout fan du groupe à la base, mais c’est aussi un sujet de débat jouissif à lancer quand un ange passe à une table de buveurs de bière chevelus. St Anger, c’est l’album de la rédemption pour ce bon vieux James Hetfield (aujourd’hui Straight Edge convaincu) qui termine sa cure de desintox et qui du coup semble un peu plus inspiré que d’habitude (ou du moins creuse un peu les thèmes de ses chansons). C’est aussi le baptême du feu de l’ex-Suicidal Tendencies Robert Trujilio, qui offre à tous les bassistes en culotte courte une leçon en forme de coup de pied au cul à chaque morceau. Et surtout, c’est une sorte de monument à la gloire du jeu de Lars Ulrich qui donne l’impression d’être frustré par le son de sa batterie, si bien qu’il essaie de la détruire encore et encore tout en restant dans le tempo. Un son plus proche de l’assemblage de casseroles et autres ustensiles de cuisine que de la batterie, qui restera un des principaux arguments négatifs des puristes à l’égard de cet album. Et pourtant on a rarement entendu aussi massif dans du Metallica, le tempo est battu avec une frénésie complètement bestiale et un son ultra métallique qui donne à l’expression « futs » tout son sens. La rythmique des guitares est un peu plus habituelle, énormes riffs qui feront trembler n’importe quel scooter quand vous passerez en camion à côté de lui, vitres ouvertes et bras tatoué accoudé à la fenêtre; les structures sont elles un peu plus surprenantes, puisque la classique couplet/refrain/couplet/refrain/pont ne laisse plus de place aux solos : la prise de risque qui est en fait LE coup de génie de cet album, mais qui fera également passer ses défenseurs pour des gros cons illettrés qui ne comprennent visiblement rien à la musique. Rajoutez à ça que l’album est exempt de ballades pleurnichardes façon Nothing Else Matters ou The Unforgiven, et vous vous mettez à défendre l’hérésie la plus jouissive de l’histoire du métal. Pourtant il aurait suffit de lire les paroles du single St Anger pour voir que 10 phrases scandées sont bien plus fortes que n’importe quelle power-ballade, mais il faut croire que finalement c’est pas tant la violence qui plait au gonze metalleux.

PS : Ne manquez sous aucun pretexte le formidable reportage sur l’enregistrement de cet album, Some Kind Of Monster.


Pirater cet album !

Publicités

2 Réponses to “Metallica – St Anger”

  1. Fcp said

    Je vais finir par t’épouser mec ! T’es bien le seul qui est d’accord avec moi pour dire que cet album est une véritable tuerie. Dès les premières notes on se mange une gigantesque claque dans la gueule, comme rarement j’en ai pris. Et ça dure tout le long de l’album, c’est assez rare pour le noter. Pas de fioritures, pas de balades, de bons textes et un niveau musical terrible. Rien à redire sur cet album. Le son de la caisse claire me dérange pas du tout, au contraire ça donne un côté encore plus agressif, tribal.

    Mais par contre je suis pas du tout un fan de metallica, j’ai aucun des autres albums, seulement quelques morceaux (from the belltolls, one, …).

    Y’a donc bien un lien, cet album n’est pas un album de Metallica :)

    ps : chouette critique encore, continuez comme ça les mecs ;)

  2. Tur said

    Cet album n’est pas un album de Metallica, +1000 !

    Je crois que c’est également le seul album de metal dans lequel je supporte une alternance chant clair/chant hurlé, mais c’est peut-être parce que le « hurlé » n’est jamais trop poussé. Bon y a aussi Panopticon, mais on est plus exactement dans le même registre :p

    En tout cas merci pour ton point de vue, et pour ton commentaire aussi, ça fait bien plaisir !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :