Einstürzende Neubauten – Kollaps

23/06/2010

Einstürzende Neubauten, tombé comme par magie entre mes mains.

Electronica industrielle menée par une voix à tomber par terre, s’abattant, sans concessions,  telle une une énorme enclume. Menés par les musiciens qui ne font pas seulement semblant d’être bons, on se laisse porter le temps de ces 14 chansons, aussi déroutantes qu’envoutantes. Les allemands (vous l’aurez deviné) originaires de Berlin-Ouest, construisent leur flot sonore industriel à partir de sons d’objets les plus variés, qu’il s’agisse de perceuses ou de bétonnières, alliant sonorités rugueuses à une rythmique implacable et des ambiances malsaines. En ressort une formidable tension, parfaitement incarnée par la voix de Blixa Bargeld, (accessoirement musicien pour Nick Cave) qui mène ce jeu décadent avec une nervosité acérée, un anarchisme palpable et un certain quelque chose de désespoir qu’il hurle, s’arrachant la gorge. On reste sur le cul, lessivés, par cet album qui a 30 ans et qui a l’air plus jeune que jamais.

Port du casque obligatoire

Publicités

2 Réponses to “Einstürzende Neubauten – Kollaps”

  1. mathilde said

    très jolie description :-)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :