Tim Hecker – Haunt Me, Haunt Me Do It Again

15/10/2010

Les villes, les capitales, les mégalopoles d’aujourd’hui apparaissent tentaculaires, clignotantes ; elles vibrent, agressives et anthropophage, nous entourent -et évidemment- nous dévorent. Il me semble que l’ambient (puisqu’il faut lui donner un nom) aie pour sujet la fuite de cette ville là. Pas loin de Ben Frost et de son Theory Of Machines, Tim Hecker possède quelque chose d’une recherche de contemplation, complètement anachronique. Haunt Me, Haunt Me Do It Again, laisse l’agressivité ambiante se dissoudre dans le non-objet, trouvant dans son esprit un refuge à la folie toujours contemporaine, comme Sophie Taeuber en 1917 : d’ailleurs, comment ne pas rapprocher ce qu’Hecker appelle « cathédrales sonores » avec ce que la dadaïste suisse appelait « architecture de lumière »? C’est surement en cela que consiste la magie de cette musique abstraite qui n’a finalement rien d’une musique d’ambiance : elle nous propulse dans l’absence de temps. Tim Hecker nous touche vraiment : ses mélodies sont authentiquement belles, curieux dans ce genre. Éthérée, toute cette beauté a le gout du fragile, chaque note se savoure : elle partira vite. Ce n’est que vibrations, frottement délicats, claviers doucereux ; du PVT (anciennement Pivot) au ralentit, Boards of Canada qui ne décollerait pas. Une joie du sauvage, d’une paix retrouvée, de l’harmonie des siècles vides.

Rodrigue et Philippine boivent des coups et se foutent de ma gueule.

Publicités

Une Réponse to “Tim Hecker – Haunt Me, Haunt Me Do It Again”

  1. aaron3000 said

    enfin qq qui aime tim hecker….
    bien vu les gars !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :