Skúli Sverrisson – Seria

21/11/2010

Les altos de Spontaneous Kindness sont restés collés dans ma tête pendant tellement de sales journées, je peux revenir sur cet album et il me fera chaque fois le même effet.
Il y a quelque chose là-dedans qui te donne un peu d’espoir tout en t’enfonçant dans une mélancolie bien froide. Je pourrais jamais utiliser contemplatif avec autant de sens. C’est détaché mais sensible.

La plupart des morceaux sont construits sur une superposition d’arpèges à la guitare, basse, parfois du koto, du charango. Ça a tout de suite cet effet entêtant à la Reich. Du coup, pas besoin de percussions (même si la petite boîte à rythme un peu cheap de One Night Of Swords allège l’ambiance).
Des harmonies tortueuses et des mélodies plaintives et naturellement envolées, il y a une vraie justesse dans la composition. Tout est exposé simplement, brut.

———————————————-Skuli Sverrisson – Seria————————————————

 

Le Skúli Sverrisson que je m’imagine a vraiment la classe. Il est side-man de tellement de groupes dans des univers bien différents (Jim Black, Ryuchi Sakamoto, Blonde Redhead), et Seria tombe un peu au milieu comme « le projet perso que je vous cachais ». Sans aucune prétention, des petits morceaux qu’il a composé dans son coin.
Il a sorti « Seria II » sur 12 Tónar, je vais tenter de mettre la main dessus. Il est plus pimpé, du gros doré sur noir. Le morceau en écoute sur le site du label a une ambiance plus « joueuse ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :