Les plus grandes B.O. se reconnaissent à leur capacité à transcender le support visuel auquel elles étaient asservies, accessoirisées. Blush Music a franchi ce pas à mon plus grand bonheur ; il aurait été injuste de condamner ces pistes à l’étroitesse d’une scène.

Deuxième collaboration entre David Eugene Edwards (16 Horsepower) et Ordy Garrison, autour d’un projet surprenant : un spectacle de danse contemporaine. Le défi lancé était d’adapter la country, musique de beaufs américains, à l’ambiance plus raffinée de la troupe de danse de Wim Vandekeybus. La country se retrouve modernisée, enveloppée d’un voile de brume sous une pluie d’acier chirurgical, lui donnant une texture si froide et si riche à la fois. L’intensité est à son comble, chaque morceau nous maintient dans une ambiance troublante de western, où les chevaux côtoieraient les Choppers, et un suspense permanent soutenu par un son fantomatique.

 

Dirty riding

Publicités

Fondateur du prestigieux label Environ (indispensable pour tout amateur de deep house!), Morgan Geist fut l’une des grosses révélations de house music alternative de ces 10 dernières années.
Metro Area est en fait composé de deux membres: Morgan Geist et Darshan Jesrani ; qui tombèrent tous les deux dans la musique électronique autour des années 90 (bizarrement, grace à leur intérêt pour le rock progressif). Sortant 4 EPs mémorables entre 1999 et 2001 puis un album en 2002 (recompilant certains morceaux des EPs précédants), le duo réinventa complètement la house underground. Offrant une ambiance beaucoup plus intime et empreintant une nouvelle direction disco jusque-là jamais explorée, ce style sera développé par d’autres artistes tout le long des années 2000 donnant naissance, à la fin de la décennie, au courant « NuDisco » (dont Hercules & Love Affair et Aeroplane font partie).
Innovateur à souhait, Metro Area repose sur 11 morceaux instrumentaux pleins de soul calmes et entrainants. Aucun de ces tracks n’a été retouché ou poli à la perfection: le résultat donne un son rugueux propre aux vinyles des années 70 (Mention spéciale pour « Caught Up »!). Du funk et de l’atmosphere, un vrai délice.

Track 11 – Caught Up

DOWNLOAD

C’est durant la période du début des années 90 que les party kids anglais dansaient sur un son dûr, rapide et syncopé bâptisé « hardcore ». Ce style fortement inspiré des morceaux les plus brutaux d’Undergound Resistance capture parfaitement l’ambiance des raves clandestines de l’époque: elle prenait les danseurs au ventre, balançait des lignes de synthétiseur à faire pâlir un soldat de la garde royale et une répétition de « breaks » qui donnaient une véritable sensation de vitesse incontrolée. Une musique incontrôlable, issue de l’underground et bien décidée à y rester (le hardcore fut complètement ignoré par la presse musicale et les connards prétencieux de l’époque qui le jugèrent trop stupide et sans intérêt).

Et pourtant, ce style a su apporter tellement d’inovations: Certains producteurs cherchèrent à accélérer le tempo, multiplièrent les rythmes breakbeat et inventèrent le courant jungle (ou drum’n’bass) qui connut un énorme succès. Ils y ajoutèrent aussi une ambiance débile évoquant l’enfance à gros coup de samples de dessins animé (histoire de faire un beau doigt d’honneur aux lois sur le copyright), de rappeurs à la voix hyper-accélérée et de pianos kitch (Cette envie d’enfantiliser le mouvement donnera plus tard le Happy Hardcore). C’était ça le truc: cette musique ne se prenait absolument pas au sérieux. L’ambiance des raves reposait sur des costumes bizarres, sifflets, gateaux à l’extasy et autres performances sceniques délirantes…

Bref, je vous laisse avec un classique qui, en 1992, posait déjà les bases de la drum’n’bass. Tous les morceaux valent le coup (même si j’ai un petit faible pour « Get Funky In The Place », qui n’a aucune honte à violer sauvagement Mozart). C’est débile et bourin. Naïf et brutal en même temps . Avec cet EP, les kids anglais lançaient un gros « FUCK » aux années Tatcher, aux élites bobo prétencieuses et à tout ce qui, d’une certaine manière, avait du bon goût.

Track 01 – I Need your Loving (Real Hardcore Mix)
Track 02 – Feel The Fury (Piano Remix)
Track 03 – He Never Lost His Hardcore (Remix)
Track 04 – Get Funky In The Place (Mozart Remix)

TELECHARGER